Pages Menu
Categories Menu
According to this expert: “The Raelian Movement deserves to be treated in the same way as religions such as Catholicism, Buddhism, Islam and Judaism are treated”

According to this expert: “The Raelian Movement deserves to be treated in the same way as religions such as Catholicism, Buddhism, Islam and Judaism are treated”

Alain Bouchard, sociologist of religions, excerpts from his study, April 9th, 2010. Defining religion is to bring order in the broad field of social phenomena. To be operational, a definition must define the scope it wants to describe. It must be broad enough to include all forms of religion, while excluding similar phenomena that are not religious. For example, a good definition must differentiate religious affiliation from joining a social club. A definition is an investigative strategy and not The Truth about the object of study. This is why there are several types of definitions to get a handle on the religious phenomenon. Traditionally, we identify two strategies used by specialists in human religion sciences. The first strategy, called “substantivist”, defines religion by the content of beliefs. This approach is restrictive, because it aims at limiting the number of typically religious categories. For example, sociologist Bryan Wilson argues that there is only religion if there is belief in the supernatural as well as social utopia. The other alternative is...

Read More
Another sociologist who says that Raelians have nothing to do with pedophilia

Another sociologist who says that Raelians have nothing to do with pedophilia

  François-Xavier Bauduin, sociologue français écrit le 12 juillet 2015 dans le magazine “l’OBS le plus”, un article intitulé « Dieudonné, nouveau “guide honoraire” de Raël : c’est logique. Ils ont beaucoup en commun ». Cet article décrit Raël et le mouvement Raëlien de manière assez critique globalement Par contre François-Xavier Bauduin confirme si besoin était que les raëliens n’ont rien à voir avec la promotion de la pédophilie ainsi qu’ils ont été injustement accusés par certains médias francophones. Dans son analyse concernant la mauvaise utilisation du terme secte, François-Xavier Bauduin développe : «  .. C’est pour cela que pour désigner un mouvement nouvellement apparu et souvent controversé, les sociologues utilisent le terme de “nouveau mouvement religieux“.  Dans ces conditions, se poser la question de savoir si le mouvement raëlien est une “secte” n’a aucune valeur sociologique. Mes semaines d’observations passées aux côtés des Raëliens, vécues dans une relation de franchise et de respect réciproque, m’invitent à nier les accusations de pédophilie dont souffre le mouvement, ainsi que toute idée...

Read More
Conférence d’Anne Morelli à Paris le 28 novembre 2014

Conférence d’Anne Morelli à Paris le 28 novembre 2014

Compte rendu de conférence par Dominique Georges Luc MAGUIN   Anne MORELLI est connue au niveau international et spécialisée dans l’histoire des religions et des minorités. Elle fera un exposé, fruit de plusieurs années de recherches avec ses étudiants. Avant d’entreprendre ses travaux sur ce sujet, elle avait, selon ses propres dires, et comme quasiment  la plupart des gens, des idées reçues sur la question. Au fur et à mesure de ses découvertes, son opinion a changé…             Par ses travaux sociologiques, Anne MORELLI démonte un à un tous les arguments qui cherchent à faire une distinction entre « bonnes » religions et « mauvaises » sectes, et anéantit  les clichés habituels. Elle nous propose de comprendre l’émergence de nouvelles philosophies et spiritualités minoritaires, de les intégrer dans nos sociétés plutôt que de les juger et les discriminer. “Sectes, Religions et Libertés” Dans le milieu des années 90, alors que plusieurs affaires concernant des groupes religieux minoritaires étaient médiatisées, cette historienne, professeur d’université à Bruxelles, a lancé ses étudiants...

Read More
Conférence d’Anne Morelli à Bruxelles

Conférence d’Anne Morelli à Bruxelles

Le 10 septembre 2014 à Bruxelles dans les magnifiques locaux de la Scientologie, se tenait une conférence d’Anne Morelli, célèbre historienne spécialisée dans l’histoire des religions. Elle a notamment écrit le livre « Lettre ouverte à la secte des adversaires des sectes ». Anne Morelli défend depuis des décennies l’idée simple contre vents et marées que la frontière qui serait supposée séparer les religions et les sectes est impossible à tracer. Le terme de secte étant péjoratif, il serait préférable de parler de minorité religieuse ou de jeune religion mais dans la suite du texte puisqu’il s’agit du thème de l’article, les termes religion d’un côté et secte de l’autre seront utilisés. Conférence Pendant plus d’une heure, Anne Morelli nous a exposé ses arguments en commençant par rappeler qu’elle animait cette conférence sans aucune contrepartie financière et donc qu’elle se sentait comme toujours libre de ses propos. Au début des années 1990, Anne Morelli a entrepris de lancer une enquête avec ses étudiants sur le thème de la différence...

Read More
Un sénateur belge démontre au sénat la non dangerosité des raëliens

Un sénateur belge démontre au sénat la non dangerosité des raëliens

  Le 16 janvier 2004,  le sénateur Alain Destexhe a posé une question écrite sur le Mouvement Raëlien Européen au vice-premier ministre et ministre de l’intérieur à propos de la légalité et de la dangerosité du Mouvement Raëlien. Cette question porte le numéro 3-4143. Le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur a déclaré dans sa réponse : « La personne morale “European Raelian Movement” n’a elle-même jamais fait l’objet de procédures et de condamnations pénales ». A propos de l’asbl “Mouvement Raëlien de Belgique”, il a précisé : « Selon le CIAOSN et la Sûreté de l’État, l’on ne relève pas dans le passé d’activités illégales de l’association sur le territoire national ». Cette réponse officielle démontre grâce au sénateur Alain Destexhe que le mouvement raëlien ne peut donc être considéré comme une “organisation sectaire nuisible”, terme utilisé en Belgique pour qualifier certaines minorités religieuses ayant des activités illégales. La Belgique a mis sur pied une commission d’enquête sur les sectes en partant du présupposé que secte signifie danger. L’association entre le mot secte et le mot nuisible a...

Read More
Alain Bouchard, sociologue, considère les ouvrages des journalistes infiltrés chez les raëliens comme des clips émotionnels

Alain Bouchard, sociologue, considère les ouvrages des journalistes infiltrés chez les raëliens comme des clips émotionnels

  Alain Bouchard, sociologue des religions. Extrait de son étude du 9 avril 2010 Deux journalistes « enquêtent » sur le Mouvement raëlien[1]   L’attention de la population a été attirée ces dernières années par la parution des livres de Martin Bisaillon et de Brigitte McCann sur le Mouvement raëlien. La publicité nous promettait des résultats d’enquêtes minutieuses qui allaient nous révéler le vrai visage de ce mouvement. Pourtant la lecture de ces deux livres nous laisse sur notre faim, rien de nouveau nous est rapporté, pas de révélations surprenantes qui nous présenteraient un groupe dangereux. Les volumes de Bisaillon et McCann, quoique bien différent sur la forme, sont au diapason sur le contenu, ils voient le Mouvement raëlien à la lumière de leurs préjugés, révélant ainsi un cadrage commun. Nous sommes en présence de présentations du Mouvement raëlien où les préjugés des auteurs prennent le premier plan au détriment de l’information. À preuve, les centaines de remarques personnelles où les auteurs portent des jugements de valeur sur des membres du...

Read More
La Miviludes vue par son ancien expert scientifique

La Miviludes vue par son ancien expert scientifique

Olivier Bobineau (sociologue) lors de l’émission « Ce soir ou jamais » le 28 mai 2009 nous fait un rappel que le terme « secte n’a aucune existence légale ». Il dit ensuite que la MIVILUDES confirme que ces propos sont à bannir de la politique publique, mais que ses textes en font partout références. Concernant le terme de « dérives sectaires », il s’agit d’agissement, ceux de groupements, et donc en fait de la « secte ». Il énonce trois principes : 1) L’objet de la politique publique. L’objet n’est pas défini à partir de recherches, d’enquêtes, de débat public. Elle n’a pas de définition de la « secte ». Le rapport de la MIVILUDES associe les termes « secte », « phénomènes sectaires », et «  dérives sectaires » liés à un groupement. Pas de définition légale ou administrative ! 2) La méthodologie de la politique publique devrait permettre un débat public, rencontre d’experts, mettre en place une confrontation des différents points de vue. Cela ne se voit pas dans ce rapport. 3) Une évaluation de la politique publique contemporaine. Mettre en place...

Read More
Pierre Barrucand – Médaillé de la résistance, Maître de recherches honoraire au CNRS

Pierre Barrucand – Médaillé de la résistance, Maître de recherches honoraire au CNRS

La nouvelle chasse aux sorcières Les phénomènes de persécution des minorités religieuses sont connus de tous temps, par exemple avec l’affaire des Bacchanales à Rome en 187 avant JC ou même, à lire Aristophane, le procès de Socrate accusé d’avoir voulu introduire une nouvelle religion. Ces persécutions furent particulièrement intenses avec les religions monothéistes qui toutefois tolérèrent la pratique de quelques cultes anciens auxquels elles se sentaient apparentées. Au l9’ siècle la révolution française amena l’abandon des persécutions contre les protestants et l’intégration des juifs à la Nation même si les prêtres réfractaires furent traités avec une extrême brutalité. Avec la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 en France toute discrimination semblait devenue impossible et pourtant il y a quelques décennies apparurent en France et dans divers pays occidentaux des campagnes dirigées “contre les sectes”. Le mot “secte” a une double origine groupe minoritaire s’étant séparé (en latin secare) ou groupe ayant suivi (en latin sequi) un leader. En ce sens le Christianisme est une...

Read More