Pages Menu
Categories Menu

Posted on 3 avr 2013 in Face aux médias

Les raëliens entament leur deuxième mois de protestation suite aux propos haineux de Christophe Barbier publiés dans l’Express stigmatisant les minorités religieuses

Les raëliens entament leur deuxième mois de protestation suite aux propos haineux de Christophe Barbier publiés dans l’Express stigmatisant les minorités religieuses

Ce mercredi 3 avril, deux délégations raëliennes seront une nouvelle fois devant le siège de l’Express, à Paris, et aussi celui du groupe Roularta médias à Bruxelles, en Belgique, pour demander des excuses officielles suite à l’ignoble édito ‘sectophobe’ publié par Christophe Barbier, directeur de la rédaction, en février dernier dans les colonnes du magazine. « Comme à leur habitude, les raëliens, défendeurs inconditionnels des Droits de l’homme, ne lâcheront rien en ce qui concerne le respect qui est dû à tout être humain, quel que soit sa confession, minorités religieuses inclues. » explique Princess Loona, porte-parole du Mouvement Raëlien en Europe.

« Christophe Barbier, par ces propos anti minorités religieuses, a franchi un cap dans l’escalade de la haine ambiante dans les pays francophones tels que la France et la Belgique, envers les minorités religieuses dédaigneusement nommées ‘sectes’ par leurs détracteurs » poursuit Princess Loona.

Haine qui, rappelons-le, le 19 févier, provoqua une réaction violente du rédacteur en chef web de l’Express.fr, Eric Mettout, qui a agresser physiquement le leader du Mouvement Raëlien en France, Kimbangu Piffer devant le siège de l’Express (1). Une plainte a été déposée.

« Les raëliens sont déterminés à se faire respecter » souligne Princess Loona, rappelant « que la responsabilité des journalistes est immense : par des propos irresponsables, ils peuvent provoquer des situations de haine et de violence collectives envers les populations minoritaires. La France, par la politique anti secte qu’elle mène depuis plus de vingt ans relayée inlassablement par les médias menteurs et colporteurs de rumeurs, en est instigatrice et si on accepte que des journalistes stigmatisent et insultent les minorités religieuses impunément, à l’instar des propos tenus par Christophe Barbier, on en devient complices. »

Le 15 mars dernier certains journaux titraient : ‘’La rédaction de l’Express en colère contre son directeur, Christophe Barbier’’. Plus précisément, c’est la Société des Journalistes qui émettait des réserves sur le contenu de l’hebdomadaire, sous influence de son directeur de la rédaction, également directeur général délégué et directeur de publication. « C’est un bon début » commente la porte-parole raëlienne, « mais c’est tout à fait insuffisant pour faire respecter les Droits de l’homme dans ce pays ! »

Dans un courrier adressé à la direction de l’Express avant les poursuites judiciaires entreprises par Kimbangu Piffer (2), Eric Remacle, Guide Raëlien et responsable du service juridique du Mouvement Raëlien en Europe, précisait  » Je crois qu’il est du devoir de tout journaliste de faire preuve de rigueur, d’objectivité et de circonspection. Il doit aussi s’assurer d’éviter de véhiculer des préjugés, d’utiliser des stéréotypes ou de faire usage de qualificatifs discriminatoires ou vexatoires envers quelque groupe que ce soit.« 

« Nous attendons de la direction de l’Express et de son groupe « Express-Roularta », qu’ils prennent la bonne décision et qu’il réaffirment leur attachement aux valeurs des Droits de l’Homme, en désapprouvant publiquement les propos haineux tenus par Christophe Barbier envers les minorités religieuses et en présentant des excuses officielles. » conclut Princess Loona.

La vidéo correspondante

———————–

(1) http://fr.raelnews.org/comment.php?comment.news.500

(2) http://fr.raelnews.org/comment.php?comment.news.501

A lire aussi sur ce thème: