Pages Menu
Categories Menu

Posted on 22 mar 2011 in Face aux droits de l'homme

Les raëliens dénoncent les politiques anti-sectes de la France, de la Belgique, de l’Allemagne et de l’Autriche à l’Osce

Les raëliens dénoncent les politiques anti-sectes de la France, de la Belgique, de l’Allemagne et de l’Autriche à l’Osce

DHSF (22.03.1999) http:// www.dhsf.net – Email info@hrwf.net-

Lors de la conférence de l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe) sur la liberté de religion en Europe, qui s’est tenue à Vienne le 22 mars, des organisations de défense des Droits de l’homme ont condamné l’intolérance, les discriminations et les inégalités religieuses engendrées par la politique de lutte contre les religions minoritaires qualifiées de “sectes dangereuses et nuisibles” menée dans 4 pays de l’Union européenne.

Elles ont par contre souligné positivement la stratégie de dialogue choisie par les 11 autres États-Membres de l’Union européenne pour résoudre les problèmes posés par certaines religions minoritaires.

À la conférence de l’OSCE à Vienne, la Fédération internationale Helsinki (37 comités nationaux), Droits de l’Homme sans Frontières, le comité Juif américain, le centre pour le dialogue religieux (Sarajevo) ont signé une résolution demandant aux États membres de l’OSCE de prendre toutes les mesures nécessaires pour combattre les causes de l’intolérance religieuse créée dans l’opinion publique par leurs propres institutions, leurs publications et par les médias; pour éradiquer toute forme de discrimination ou d’inégalité fondée sur la religion ou la croyance dont sont victimes leurs citoyens; d’ouvrir un dialogue avec les représentants des religions minoritaires afin de résoudre les problèmes qui se posent.

Il est également demandé à l’ambassadeur Leif Mevik de l’OSCE de transmettre cette résolution à M. Abdelfattah Amor, Rapporteur spécial de l’ONU sur l’intolérance religieuse, au Haut-Commissaire des Droits de l’homme de l’ONU, au Parlement européen, au Conseil de l’Europe et à la Commission européenne et de les inviter à promouvoir les recommandations adressées aux États-Membres de l’OSCE.

DHSF a appelé à la tenue d’une audition internationale de représentants et de membres de religions minoritaires sur les discriminations et l’intolérance dont ils se disent victimes depuis la publication de rapports officiels sur les sectes et la création d’observatoires ou de centres d’information sur les sectes dans un certain nombre de pays européens.

 

DROITS DE L’HOMME SANS FRONTIÈRES

Section “Intolérance et discriminations religieuses”

22 mars 1999       

A lire aussi sur ce thème: