Pages Menu
Categories Menu

Posted on 23 avr 2013 in Face aux médias

Raël accusé de plagiat : une étude approfondie relance le débat

Raël accusé de plagiat : une étude approfondie relance le débat

Un grand nombre de personnes nient l’historicité de la Rencontre de Raël avec un être de l’espace. D’autres pensent que c’est une possibilité et qu’il s’agit là d’une nouvelle hypothèse intéressante (à telle point qu’elle a été repris dans un livre scolaire de biologie générale 4° et 5° secondaire du Québec – éditions Lidec) et beaucoup d’autres ne savent pas quoi en penser.

 Ces dernières années plusieurs accusations de plagiat ont circulé dans les médias et sur internet concernant « le livre qui dit la vérité »,  livre qui contient le message des Elohim et la doctrine raëlienne.

 Plusieurs journalistes ou internautes ont également accusé Raël d’avoir inventé tout cela car son journal de l’époque était en faillite.  Qu’en est-il réellement au niveau des faits ?

Dominique Maguin, un documentaliste français a enquêté de manière scientifique sur le sujet et a produit une étude contenant un double examen critique (sur la vie de Raël et sur le Livre qui dit la vérité) dans le but d’aller encore plus loin que les adversaires de Raël, c’est-à-dire en approfondissant les informations que ceux-ci mettent en avant, au moyen d’une documentation fouillée, à la fois grâce à la puissance d’Internet et aux archives de toutes sortes disponibles dans les grandes bibliothèques françaises.

 Selon ses dires : « un tel approfondissement aurait pu me conduire à une confirmation des arguments présentés jusqu’ici à l’encontre de Claude Vorilhon, et à me faire apostasier de la religion raëlienne : j’ai accepté cette éventualité, qui, au fond, m’est indifférente, puisque j’ai toujours été à la recherche de « Dieu ».

 Son document reprend donc :

-       l’examen critique de la biographie de Raël, en alléguant que celui-ci aurait eu des raisons personnelles d’inventer cette histoire de Rencontre ;

-       l’examen critique du Livre qui dit la vérité, qui serait un plagiat.

 et apporte une analyse différente de ce qu’on peut lire sur internet.

 D’après lui, les insinuations de plagiat, d’opportunisme et de mensonge perdent toute portée si l’on retrace l’historique de la composition du Livre qui dit la vérité dans le contexte psychologique, économique, politique, matériel, éditorial et littéraire du récit de Raël, en 1973-1974.

 L’auteur pour cela se fonde sur la presse écrite et télévisuelle de 1973-1974 et montre la probable historicité de la Rencontre du puy de Lassolas.

Par l’étude du texte du Livre qui dit la vérité Dominique Maguin montre que, en dépit des apparences concernant certains passages, Le livre qui dit la vérité a pu être composé et rédigé par Raël sans que celui-ci recoure aux ouvrages d’autres auteurs.

 De plus, parmi les concepts exposés par Le livre qui dit la vérité, quelques-uns sont inconnus ou rarissimes dans la littérature scientifique en 1973-1974. Mieux encore, une lecture attentive du Livre qui dit la vérité permet d’y découvrir, par recoupements, des solutions à des énigmes scientifiques non encore résolues, même aujourd’hui, par la « science officielle ».

 Ainsi selon l’auteur, le Livre qui dit la vérité n’a jamais pu être réfuté sur le fond. Son originalité et son antériorité pouvant être aujourd’hui prouvées, les circonstances de sa composition telles que rapportées par ce même livre apparaissent finalement comme l’explication la plus simple que l’on puisse donner à sa genèse littéraire ce qui démontre l’authenticité du témoignage de Raël.

Eric Remacle

 Pour lire cette étude, cliquez ici !

 

A lire aussi sur ce thème: