Pages Menu
Categories Menu

Posted on 24 juin 2008 in Face aux droits de l'homme

Les raëliens de Belgique déposent 3 plaintes à l’ONU

Les raëliens de Belgique déposent 3 plaintes à l’ONU

A l’attention de

Mme ASMA JAHANDIR la RAPPORTEUSE SPECIALE DES NATIONS UNIES

A propos de la

Liberté de religion ou de conviction

c/o Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme

Connaissant l’importance majeure que vous attachez aux droits de l’Homme et aux libertés, la religion Raëlienne Belge a décidé de porter à votre connaissance de graves cas de diffamations et injures religieuses qui se sont produits dans notre pays.

Le Mouvement Raëlien est une nouvelle religion athée, présente dans 90 pays et sur 5 continents. Nous proposons une 3° hypothèse sur l’origine de la vie sur Terre.

Depuis qu’une liste de « sectes » a été établie, il y a plus de 10 ans en Belgique, les 300 membres de notre religion et leurs familles ne cessent d’être insultés, diffamés, méprisés et discriminés.

Cette contribution reprend des informations et faits attestant de cette situation. Nous vous y soumettons trois plaintes :

1) plainte contre l’état Belge

2) plainte contre la communauté française de Belgique

3) plainte contre les autorités de la commune de Waterloo et de la région Wallonne.

Nous espérons que cette contribution retiendra toute votre attention.

Avec notre respect infini.

Extraits :

Nous attribuons l’apparition soudaine et sans précédent de ces problèmes à la publication de rapports parlementaires sur les sectes dans lesquels nous sommes recensés parmi les sectes dangereuses ainsi qu’à la couverture médiatique du sujet depuis lors.

Voici quelques cas précis de discriminations :

1. Incitation a la haine par une subdivision de l’état belge :

60 000 brochures intitulés « Gourou, gare à toi » ont été publiées en 1998 par la Communauté française et sont utilisées par des personnes privées, des enseignants et des institutions. Cette brochure en quadrichromie, richement illustrée, met en garde l’opinion publique, et en particulier la jeunesse, à l’encontre des sectes en général et de notre mouvement en particulier.

De plus dans cette brochure le mouvement Raëlien est cité avec en référence une décision de justice retirant la garde des enfants à un père de religion Raëlienne parce qu’il est dans une secte, cela pour montrer la dangerosité de notre mouvement. Or la brochure ne mentionne pas l’appel qui a été fait de cette décision et qui a été gagné. Elle ne mentionne pas non plus les conclusions de l’enquête sociale ayant eu lieu dans le cadre de ce procès et concluant que le mouvement Raëlien n’est pas une secte. Nous sommes en procès avec la communauté française (en appel).

2. Suite à la plainte en justice d’un autre groupe cité, la Cour de justice belge a interdit la diffusion de ce document qui reste pourtant disponible auprès de cet organisme gouvernemental qu’on appelle « Centre d’information et d’avis  sur les organisations sectaires nuisibles » ou CIAOSN ou encore « l’Observatoire des sectes ». La Cour condamne la Communauté française, représentée par Me Marc Uyttendaele, à verser une indemnité morale d’un euro aux anthroposophes qui ont introduit l’appel. Elle interdit, par ailleurs, à la Communauté française de diffuser les exemplaires restants de la brochure incriminée, sous peine d’une astreinte de 25 euros par titre écoulé.

3. Refus de dons d’argent :

En 1999, nos dons d’argent pour un mouvement humanitaire pour les enfants d’Irak furent refusés par le mouvement humanitaire parce que nous sommes repris sur la liste des sectes et que nous sommes recensés parmi les sectes dangereuses.

4. Refus de compte bancaires :

La Générale de Banque, grande banque belge annule nos comptes financiers chez eux par voie écrite sans nous expliquer pourquoi et sans raisons apparentes. Nous soupçonnons que ce problème est dû à la publication de rapports parlementaires sur les sectes dans lesquels nous sommes recensés parmi les sectes dangereuses ainsi qu’à la couverture médiatique du sujet depuis lors.

5. Refus de location de salles publiques :

En 2008, toutes nos 50 demandes de locations de salles à 50 communes différentes ont été refusées pour des motifs divers. Il est étrange de constater que nous n’ayons pas même récolter une seule acceptation sur le nombre de demandes.

6. Refus de location de salle par un mandataire public :

Deux années consécutives et à trois reprises, l’échevin en charge de l’Urbanisme, de la Culture, de l’Animation des Seniors, du Tourisme, de l’Information et des Cultes de la commune de Waterloo, représentant donc les autorités Waterlootoises, a usé de son influence politique pour faire interdire des conférences de la religion raëlienne dans la commune. À trois reprises, nos conférences ont été annulées à cause de cet échevin :

o Le 22 septembre 2006, le restaurant/bar ‘‘Le Napoléon’’, situé au pied de la butte du Lion rompt notre contrat de location de salle.

o Fin juillet 2007, dans le même contexte, la province du brabant wallon refuse notre demande de location de la salle de conférence du musée provincial du caillou.

o Le 20 août 2007, le gérant du restaurant ‘‘Le D’Anieli’s’’rompt lui aussi notre contrat de location de salle.

A lire aussi sur ce thème: