Pages Menu
Categories Menu

Posted on 22 déc 2009 in Face à la justice

Les Évêques de l’Église Raëlienne du Canada ont fait porter à la connaissance des autorités policières les actes pédophiles d’un des membres du Mouvement Raëlien.

Les Évêques de l’Église Raëlienne du Canada ont fait porter à la connaissance des autorités policières les actes pédophiles d’un des membres du Mouvement Raëlien.

Le collège des Évêques raëliens du Canada apprenant qu’un membre du Mouvement Raelien du Québec avait admis avoir commis des actes pédophiles, a immédiatement informé les autorités policières de Montréal afin qu’une enquête soit effectuée et que la société soit protégée de tels actes criminels. Selon les informations fournies, ces actes pédophiles auraient été commis il y a une quinzaine d’années lors d’activités se déroulant dans sa vie privée. Rael, leader du Mouvement Raelien International, a maintes fois rappelé que, contrairement à ce que peuvent prétendre certains anti-raëliens, il n’y a aucune tolérance envers la pédophilie au sein du  Mouvement Raëlien. « Contrairement au clergé de l’Église Catholique qui protége et tente de faire taire toute plainte, le Mouvement Raëlien condamne la pédophilie qui est à la fois une maladie psychiatrique et un acte criminel. Tout pédophile, qui pense à tort être le bienvenu au sein de notre organisation, doit savoir que les forces policières seront aussitôt avisées de tout acte ou comportement criminels de leur part » a-t-il déclaré.

C’est d’ailleurs pour lutter contre les méfaits de la pédophilie avérée des prêtres et évêques catholiques – et contre la loi du silence de leur hiérarchie – que Maitreya Raël créait l’association NOPEDO (voir : www.nopedo.org ) il a plus de 10 ans.

Marc Rivard, Évêque et président de l’Église Raëlienne du Canada, déclare « le Mouvement Raëlien fait la promotion d’une sexualité libre et sans culpabilité pourvu que ce soit entre adultes consentants. Nous sommes fiers de lutter publiquement contre la pédophilie ».    Il ajoute aussi que « les criminels ne doivent pas seulement être punis, mais aussi traités au mieux des connaissances médicales actuelles ».

Mardi 22 décembre 2009

A lire aussi sur ce thème: